Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

Voisins de table

Jean-Marie Culot
Publié dans Bulletin PAVÉS n°38 (3/2014)

 

 

À la Plateforme Européenne pour la Laïcité en Politique (EPPSP), notre délégué se retrouve en voisin de table des représentants d'associations de la mouvance athée. Que connaissons-nous, non pas seulement de leurs prises de position dans les débats de société, mais des convictions, des valeurs dont ils sont porteurs ? Une enquête menée par l'équipe de Face2Faith nous y aide : Convictions et croyances face aux défis sociétaux. Une campagne d'écoute en Belgique[1]. Voici quelques brefs extraits en invitation à entrer dans cette étude très élaborée et aux copieux résultats…

Les convictions peuvent naître d'un héritage familial, culturel, mais aussi se forger dans l'opposition. "Comme athée, vous avez à établir votre propre théorie et personne ne viendra vous récompenser après la mort. Vous devez donc avoir une conscience éthique très solide. Ce qui est commun aux athées, c'est qu'ils n'ont pas de point de repère." (Un athée engagé dans une association socioculturelle progressiste) Ou : "Je partage avec la libre pensée chrétienne le regard critique et la conviction intime des valeurs évangéliques. […] Il y a des découvertes qui font qu'on arrête de s'accro-cher à des dogmes." (Une ancienne échevine des cultes) (p. 45)

La conviction – d'autres parlent de spiritualité – peut s'exprimer en croyan-ce proprement dite ou en mode de pensée, notamment le questionnement permanent.  "J'aime bien la citation d'Albert Camus : 'Je ne crois pas en Dieu mais je ne suis pas un athée pour autant' : même si on n'a pas de foi absolue, il y a toujours une petite porte ouverte sur des phénomènes inex-plicables." (Un membre d'un groupe d'étudiants libres penseurs franco-phones) (p. 50) "Je me vois comme un athée spirituel ; athée, parce que je me réfère à la finitude des choses ; spirituel parce que cette expérience de la finitude est un sentiment profond, voire spirituel : l'admiration pour la perfection de ce qui existe." (Un professeur athée) (p. 53) Le processus de recherche est valorisé tout en posant que le bout du chemin est utopique : "Libre examen, c'est la recherche de vérité sans que cette vérité soit définie, sachant donc que la vérité ne peut pas être atteinte". (Un membre d'un groupe d'étudiants libres penseurs néerlandophones) (p. 57)

Dans la même tension entre un humanisme qui serait le pilier des valeurs et la pratique de l'examen systématique, on trouve la citation suivante : "L'athéisme dans le sens strict du terme ne peut être appelé mouvement ou communauté, puisqu'il s'agit plutôt que d'un regroupement de valeurs partagées, d'une méthode de vie. Ce qui est problématique, c'est que dans la recherche de points communs, on finit parfois par se référer à ce qui est négatif, à ce que l'athéisme n'est pas ou ce à quoi il s'oppose. Comme contraste, il y a l'athéisme positif, qui partage bel et bien certaines valeurs comme par exemple l'égalité humaine, implique le droit de tout homme à une vie digne. L'homme athée ne peut se référer qu'à son prochain, en qui il se reconnaît et à qui il s'ouvre afin de pouvoir le comprendre." (Un  professeur athée)

Dans la définition des convictions, le langage de la raison est habituelle-ment privilégié. Parfois en fusionnant libre pensée et athéisme : "Face à la peur de ce que l'on ne connait pas, au lieu de s'en remettre au transcendant, il faut refuser le dogme, privilégier le raisonnement et ne pas tout vouloir expliquer", en les présentant soit comme méthode de pensée, soit comme convictions proprement dites. "L'athéisme est une opinion par rapport à Dieu. Ne baser sa vie que là-dessus est un peu mince. À côté, il y a d'autres valeurs…" (Un athée engagé dans une association culturelle progressiste)

La conviction peut s'accompagner d'un prosélytisme : "Avec le temps, un grand nombre de gens sont devenus humanistes libres penseurs sans le dire explicitement. Dans leurs valeurs et attitudes, en approuvant le principe d'auto-détermination dans le débat sur l'euthanasie, ou en adoptant une atti-tude critique vis-à-vis de la société et en n'acceptant pas les choses aveuglé-ment. Par contre, parfois on a l'impression que certains pouvoirs ou certains groupes veulent renverser la vapeur. C'est un défi que de s'engager à humaniser davantage la société. Par exemple, face à la question de la place de la religion et de la conviction dans notre société séculaire (sic)." (p.67)

Il est observé que les néerlandophones s'avouent souvent proches de l'humanisme alors que les francophones mettent plus l'accent sur l'opposition aux convictions dogmatiques.

La stratégie de renforcer l'identité par opposition et par repli sur soi est un piège. "La communauté libre penseur doit laisser tomber son angoisse face au dialogue interconvictionnel et veiller à ce que les autres communautés ne se sentent pas attaquées par nous, pour ainsi permettre un meilleur accès au dialogue avec les autres. L'attitude fermée et envahissante de notre communauté est peut-être un réflexe inconscient de 'résistance identitaire', un artifice de marketing qui sert à renforcer la communauté en faisant croire aux autres que vous êtes important, car en train de disparaître." (94) (Un jeune athée)

La question de la vérité, de son éventuelle exclusivité, et des chemins pour l'approcher est centrale et fait rupture : "Ce qu'il y a de négatif dans les religions, c'est leur tendance à rétrécir le débat à vrai-faux, associé à un désir de prosélytisme. De leur côté, libre pensée et athéisme jouent un rôle positif en adoptant la fonction de partenaire neutre par rapport aux questions éthiques dans la société. En outre, les athées et les libres penseurs respectent et reconnaissent généralement la multiplicité sociale." Un professeur athée (p. 109) Par contre : "Aujourd'hui, j'entrevois des possibi-lités d'alliances objectives avec ces derniers (les croyants) pour atteindre des consensus contre certaines forces réactionnaires." (Un franc-maçon membre du Grand Orient de Belgique)


 

Jean-Marie Culot (Hors-les-murs)

Notes :
[1]www.face2faith.eu/  

 

 

retourner dans l'article


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux