Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

Le Réseau Européen Églises et Libertés

s'est réuni en Belgique

Pierre Collet
Publié dans Bulletin PAVÉS n°39 (6/2014)

  Nos bulletins précédents vous en ont assez parlé : la mise sur pied de la rencontre annuelle du Réseau Européen Églises et Libertés nous a beaucoup occupés, nous a un peu stressés, mais elle a été aussi l’occasion d’une expérience de collaboration et de solidarité exceptionnelles. Nous nous sommes engagés très concrètement à dix dans cette aventure en nous partageant les tâches et les responsabilités et en confrontant nos avis et convictions lors de plusieurs réunions aussi efficaces qu’agréables. Alain Fohal a pris en charge de main de maître tout ce qui concernait la traduction simultanée, depuis les contacts avec Marie Haps jusqu’au matériel et à la gestion financière liée à tout ça : des interprètes compétents, disponibles et sympathiques, et pas le moindre couac. Après bien des hésitations et des discussions, c’est Sylvie Kempgens et Jean-Marie Culot qui se sont attelés à penser et à organiser ce qu’on appelle habituellement « la journée d’étude » : on vous en rend compte largement dans les pages qui suivent, ce fut une réussite indiscutable, saluée ainsi par les délégués des autres pays. Monique et Joseph Pirson avaient accepté de préparer et d’animer les temps de prière et l’eucharistie du dimanche : de mémoire de sept années de réseau européen, il me semble qu’on n’avait encore jamais aussi bien harmonisé la prière avec la diversité des langues et la participation. Enfin Jacqueline et Georges De Cat nous ont beaucoup aidés, Marie-Astrid et moi, à gérer toute l’orga-nisation de cette rencontre, depuis les contacts avec le Centre jusqu’aux moindres détails de la visite touristique de Gand, et en nous accompagnant à trois ou quatre reprises pour ne rien laisser au hasard… Merci à vous tous : c’est grâce à vous que cette rencontre a si bien fonctionné.

On connaît les objectifs du Réseau Européen et sa « volonté d’œuvrer dans le respect de la diversité culturelle et religieuse pour la paix, la justice, la liberté, les droits humains et la démocratie, y compris dans l’Église catholique ». Les missions assumées en cours d’année par ses mandataires font donc l’objet de rapports communiqués à l’avance et publiés sur le site[1], et ces rapports servent de points de départ à des ateliers pendant la session annuelle ; discutés et évalués, ils donnent lieu ensuite à des motions qui seront votées en assemblée générale. Les ateliers 2014 ont d’abord porté sur nos actions dans les différentes institutions : à la Plateforme du Parlement Européen pour la Laïcité en Politique à Bruxelles, à la Conférence des OING près du Conseil de l’Europe à Strasbourg, plus particulièrement à la cellule Droits de l’Homme, et au groupe G3i[2]. C’est sans doute la face la plus visible du réseau européen, celle qui justifie en quelque sorte son existence aux yeux de beaucoup. Mais à près de 25 ans d’existence, on comprendra aisément que les perceptions aient pu évoluer : c’est forcément autre chose de se réunir entre délégués dans un G3i assez informel ou dans une structure dépendant du bon vouloir de parlementaires

qui changent tous les cinq ans… Ce seul exemple donne un aperçu de la complexité de nos débats et de la relative incertitude quant aux options à prendre en 2014 à Bruxelles, après les élections. Ajoutons à cela que cer-tains d’entre nous se sentent plus d’affinité à se situer dans la perspective d’un dialogue interconvictionnel que dans celle d’un combat ‘pour la laïcité en Europe’.

Un autre atelier avait pour objet nos relations avec l’Afrique : c’est un sujet qui a pris de plus en plus d’importance depuis 2010 dans le sens d’un « soutien aux sociétés civiles émergentes en Afrique ». Nos délégués à Strasbourg y animent d’ailleurs un atelier permanent « Droits de l’homme, co-développement et migrations ». Un nouvel atelier sur les modes de financement des religions d’après les pays n’a pu que commencer son travail, en faisant état des différences et surtout du manque de transparence du sujet… Enfin, la préparation de l’événement ‘Council 50’ a fait l’objet de beaucoup d’attention et de quelques suggestions : on en reparlera quand les concertations avec les autres organisations auront débouché sur du concret.

La rencontre a aussi permis l’élaboration d’une Déclaration commune[3] pour réveiller la lucidité et la responsabilité au moment des élections euro-péennes toutes proches, mais aussi pour appeler notre Église à la réforme. Exemple : « Conformément à Gaudium et Spes (GS76) qui stipule que l'Église abandonnera même l'exercice de certains droits qui ont été acquis légitimement, s’il devient clair que leur utilisation jette le doute sur la sincérité de son témoignage ou que de nouveaux modes de vie exigent de nouvelles méthodes, le Réseau européen  l’exhorte à lutter pour une Europe qui crée les conditions d'une communauté harmonieuse et prospère… »

Il y aurait tant à dire encore pour rendre compte de l’ambiance, remercier pour l’amitié, pour la richesse des rencontres et des discussions pendant ces quatre journées passées à Drongen. Pour évoquer aussi la balade touristique en bateau et la visite du petit béguinage avec trois guides de qui nous nous sommes sentis si proches.

La prochaine rencontre devrait être combinée avec celle de l’anniversaire du Concile, à l’automne 2015. Au plaisir de vous revoir… à Rome !

Pierre COLLET


Pierre Collet (Hors-les-murs)

Notes :

[1]  www.en-re.eu/en25

[2]  Entre autres actions, l’édition du colloque tenu en 2012 par le groupe G3i (pour « international – interculturel – interconvictionnel ») sur  Devenir citoyens et citoyennes d’une Europe plurielle. Espaces et pratiques interconvictionnelles sous la direction de F. Becker, éd. Publibook, 2014. Ainsi qu’un « appel à la mise en œuvre de l’interconvictionnalité dans les institutions européennes ».

[3]  www.en-re.eu/en25/index.php/conferences1/2014-conference-belgium/263-25-mai-2014-une-opportunite-de-choix-pour-l-europe





retourner dans l'article


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux