Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

La lettre de H.L.M. (décembre 2017)

Pierre Collet
Publié dans HLM n°150 (12/2017)

Deux sujets que nous avons coutume d'évoquer semblent préoccuper les autorités de l'Église catholique en ce moment : la formation des prêtres et l'accès des femmes aux ministères, plus précisément au diaconat. Un troisième sujet en devient le corollaire obligé, comme on verra : il concerne du coup... les laïcs !

Tout juste un an après que le pape François ait donné de nouvelles lignes directrices concernant la formation des futurs prêtres – dans la Ratio fundamentalis en décembre 2016 – , les épiscopats sont en pleine réflexion, voire déjà au travail, comme en témoignent la session d'automne des évêques français à Lourdes ou, chez nous, le contenu du dernier bulletin de l'archevêché Pastoralia. Qu'est-ce qui pourrait ou devrait changer ? Pour faire simple, le pape voudrait mettre l'accent sur la "pastoralité" des candidats à la prêtrise plutôt que sur la stricte observance de l'orthodoxie, qui pourrait cacher bien des fragilités humaines. "Si un prêtre n'est pas formé pour être un bon pasteur, toutes ses connaissances intellectuelles ne lui serviront à rien." Même si les idées de Bergoglio sur la prêtrise restent archi-classiques, par exemple à l'égard des éventuels can-didats gays, on ne niera pas que cette vision des choses relève du bon sens.

Difficile de s'empêcher pourtant de s'interroger : tous ces efforts réformateurs peuvent-ils encore servir à quelque chose... ? Le nombre total de sémina-ristes en France était de 662 en 2016, dont 25 % provenant d'autres pays et un sur six dans "l'archi-tradi Communauté Saint-Martin"[1]... En Belgique, Pastoralia [2] en compte 19 en ce moment même pour la partie francophone de l'archidiocèse, dont seulement 2 d'origine belge, toutes années confondues.

Quant à la réflexion sur le diaconat [3], en particulier féminin, elle se poursuit en attendant que la Commission romaine rende ses conclusions et que le pape François puisse tracer un chemin. Plusieurs publications récentes de Golias se sont intéressées à ce sujet et les évêques et théologiens interrogés indiquent plusieurs voies que l’on pourrait résumer en deux idées : d’une part, rien ne s’oppose à l’ordination de femmes pour le ministère diaconal ; mais d’autre part, cette problématique se révèle bien plus large parce que beaucoup de diacres d'aujourd'hui (masculins) ne correspondent plus au diaconat tel qu'imaginé à Vatican II, en particulier parce qu'ils sont utilisés en suppléance du manque de prêtres : avant d'inviter les femmes au diaconat, il faudrait en priorité repenser les ministères, et de fond en comble.[4]

On n'a par contre guère parlé chez nous de l'initiative des évêques brésiliens de consacrer toute cette année (liturgique) à "célébrer la présence et l'organisation des laïcs, hommes et femmes chrétiens au Brésil, en tant que Peuple de Dieu; approfondir leur identité, leur vocation, leur spiritualité et leur mission; et témoigner de Jésus Christ et de son Royaume dans la société". On assure que les débats devraient porter en priorité sur les préoccupations des Églises locales. Nos amis français de Nous Sommes Église [5] ont relevé que plusieurs réseaux internationaux demandeurs de réforme soutenaient cette initiative, l'enviaient même, rêvant que l'épiscopat français ait un jour la même audace. Et en Belgique, à quand une "année des laïcs" ?


Pierre Collet (Hors-les-murs)

Notes :

[1]  Communauté caractérisée par une relativisation affichée de Vatican II... Lire là-dessus Demain, plus de séminaristes ?,  dans Golias-Hebdo n° 503 du 16.09.2017.

[2]  Pastoralia, n° 10, décembre 2017, p. 5.

[3]  Albert Rouet, Diacres. Une Église en tenue de service, Paris, Médiaspaul, 2016. Voir aussi son interview dans Golias-Hebdo n° 505 du 30 novembre 2017.

[4]  Lire l'article d'un théologien bien informé de ces questions et qui n'est pas du tout un franc-tireur : Michel Legrain, L'Église catholique appelée à fonctionner autrement ? in Golias Magazine,  n° 176, septembre-octobre 2017, pages 66-81.

[5]  Voir l'article de Lucienne Gouguenheim   http://nsae.fr/2017/08/18/des-groupes-de-reforme-de-leglise-apportent-leur-soutien-a-une-annee-des-laics/





retourner dans l'article


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux