Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

Ordonnée ?

Jean-Marie Culot
Publié dans HLM n°150 (12/2017)


Son animateur prendrait de l’âge. La communauté, une trentaine de personnes à se retrouver une fois par mois dans une petite chapelle domestique, serait heureuse que le service se poursuive, que ce soit un(e) membre du groupe qui l’assure, celle-là même qui depuis quelque temps déjà officie comme diacre et qui, toujours enthousiaste et résolue, souhaite (accepte de ? comment le dirait-elle ?) devenir prêtre[1], demander l’ordina-tion à son évêque et qui, malgré l’âge des premières mèches argent, ne redoute pas d’entamer une formation supplémentaire.

Voulez-vous la féliciter ? C’est Micheline ; elle va reprendre le bâton de Jean, à deux pas de notre Laroche ardennais. Voulez-vous en savoir plus sur son itinéraire personnel ?[2] Demandez-le-lui. Elle est accueillante et chaleureuse en diable.

En savoir plus sur sa communauté ? Ce ne serait pas banal non plus : cellule d’une Église dont le primat réside à Utrecht[3], qui semble, largement plus que dans la sensibilité d’HLM, attachée à la formule hiérarchisée et sacralisée des services (mais la maison du Père n’est-elle pas généreusement vaste ?) ; mais aussi cellule d’une Eglise qui, en communion avec l’Eglise anglicane, ne reconnaît pas l’infaillibilité romaine (échappe-t-on au doute à cette matière ?), remarie des divorcés désormais en paix (qui ne l’approuverait ?), bénit les couples homosexuels (bravo !), promeut l’égalité des sexes dans les ministères­ et accepte le mariage des prêtres[4] – n’ai-je pas déjà entendu souhaiter cela ?

Tout cela sur un long fleuve tranquille ? Ce serait surprenant. Dans l’inconfort des minorités ? Inévitablement. Dans une piquante originalité ? À l’évidence. N’est-ce point plaisant d’avoir des voisins qui, dans le registre des ministères, vivent une tranquille égalité des sexes ?[5] Quant à la contagion !


Jean-Marie Culot (Hors-les-murs)

Notes :

[1]  Je réalise que notre culture catholique n’a pas de féminin acceptable pour prêtre. ‘Prêtresse’ ? Ouais ! ‘Presbytre’ ? Joli ! ‘Diaconesse’, pour diacre, oui, possible, peu apprécié. Mais ‘évêque’, là, ça va ! Madame l’évêque ! Et ‘Monseigneur’ ? Ouille ! ‘Excellence’ ? Très bien ! ‘Cardinale’ ? Mieux, comme la vertu ! ‘Sacristine’, très bien aussi, très couru. Et ‘Papesse’ ? à voir. ‘Votre Sainteté’ ? Parfait ! féminin, hyper-féminin.

[2]  Le quotidien Sud-presse Luxembourg a présenté les itinéraires et les projets de Micheline Maca et de Jean Schobbens dans son édition du 29 septembre 2017.

[3]  Voir l’histoire et la doctrine de l’Église vielle-catholique dans Wikipedia.

[4]  Parfois même leur homosexualité.

[5]  Les propos accueillis par la revue n’engagent que leur auteur ; il n’est peut-être pas superflu de le rappeler à propos de cet article qui salue au passage Micheline et Jean, et de cette note de bas de page, détour en Absurdie en mode provocation  : Supposons !, je serais femme, anglicane ou ‘catholique d’Utrecht’, pourrais-je m’empêcher de voir mes sœurs catholiques en burqa, en burqa invisible sans doute mais noire tout de même, impatientes d’obtenir de leurs autorités patriarcales une toute première autorisation, une toute première dérogation à leur organisation des ministères. Jésus Marie Joseph, celle de pouvoir conduire seules, par exemple ?




retourner dans l'article


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux