Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

Lytta Basset, La Source que je cherche

Philippe Liesse
Publié dans Bulletin PAVÉS n°54 (3/2018)

Lytta Basset, philosophe et théologienne protestante suisse, a enseigné la théologie à Neuchâtel. Elle est l’auteure d’ouvrages spirituels qui ont connu un grand retentissement dans la littérature religieuse. Elle s’est spécialisée dans la théologie pratique, plus spécialement en ce qui concerne l’accompagnement spirituel, la relation d’aide, le rapport entre spiritualité et sciences humaines.

La Source que je cherche, son dernier livre, se veut une interpellation sur les concepts de Dieu et de foi dans nos sociétés de plus en plus agnostiques.

Elle s’appuie sur le fait qu’il existe dans notre société une quête spirituelle, profondément insatisfaite, liée à la recherche du sens de l’existence au travers des drames de la vie. Cette recherche de sens ne trouve plus de réponse dans le dogme religieux. Mais alors, où et comment chercher le Tout Autre ? En cherchant ce qui donne du sens à la vie ou ce qui permet de traverser les épreuves. C’est pour cette raison que Lytta Basset parle de "la Source" pour dire Dieu, avec toutes les qualités que l’on peut découvrir dans une source : la fraîcheur, la profondeur, la force pour repartir, le renouvellement. En un mot, le ressourcement !

 *

Voici quelques extraits qui se veulent mise en appétit :

« Ma surprise a été de constater que l’écrasante majorité des passages bibliques mentionnant « chercher Dieu » sont liés à la quête de la justice. Autrement dit, si tu veux t’approcher de Lui, pratique la justice !

[…] Chercher la Source sans chercher la justice entre nous est le meilleur moyen de ne jamais la trouver. « Vous avez beau multiplier les prières, Je n’écoute pas […] Apprenez à bien agir, recherchez la justice, faites droit à l’orphelin » (Is 1, 15..) Tout le passage évoque un Dieu qui a en horreur les « bondieuseries » censées dispenser de la pratique de la justice.

Quand je vois tant de concitoyens se mobiliser pour lutter contre les injustices de notre temps, je suis beaucoup moins accablée par la désertification ecclésiale : sans doute sont-ils bien plus près du Divin qu’il n’y paraît !

[…] C’est pour moi une distorsion du message biblique que d’appeler « pratiquants » exclusivement les personnes qui fréquentent les Églises : le Vivant, lui, valorise par-dessus tout les pratiquants de la justice.

[…] Si poser des actes justes c’est se rapprocher de Dieu, voilà quelque chose de libérateur quand on désespère de sentir sa présence ou qu’on se culpabilise de ne pas lui faire assez de place. »

À lire et à relire pour tout chercheur d’un horizon désirable.


Philippe Liesse (Evangile sans frontières)


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux