Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

Rome, mars 2018 : trois rencontres internationales en une !

Pierre Collet
Publié dans Bulletin PAVÉS n°55 (6/2018)

Le Réseau Européen Églises et  Libertés

La première rencontre était celle du Réseau Européen Églises et Libertés réunion écourtée cette année pour nous permettre de tenir une session conjointe avec We are Church International (WAC-I) et y discuter d’éventuels projets communs aux deux mouvements.

En tant que Réseau Européen, nous avons partagé nos expériences et nos inquiétudes grandissantes concernant une situation qui ne cesse de se détériorer dans tous nos pays, celle du manque d’accueil des migrants et les réactions populistes qui en découlent. On pointe évidemment les responsabilités politiques locales et plus générales : comme des élections européennes sont prévues en mai 2019, nous préparerons un communiqué de presse qui sera publié avant les élections. Nous poursuivrons notre travail avec les OING au Conseil de l'Europe à Strasbourg – une institution très importante et trop peu connue – où Hugo Castelli est engagé dans plusieurs commissions. À Bruxelles également, au Parlement européen, même si nous avons l’impression que trop peu de choses s’y passent.

Outre le projet de Council ’50 mis en route depuis près de 10 ans et dont on parlera plus loin, plusieurs projets communs ont vu le jour dans une réunion commune avec WAC-I.

1. Nous voulons nouer ou renouer des contacts avec les groupes d'Europe centrale et orientale : depuis quelques années, il est devenu très difficile de maintenir les quelques contacts que nous avions établis en Pologne, Hongrie, Slovaquie et en République tchèque. Il y existe certainement des groupes chrétiens "pour la réforme" avec des idées proches de celles de WAC-I, des groupes chrétiens engagés pour les droits humains et pour la justice comme notre EN-RE, mais il n'y a plus aucune communication avec eux. Les contacts ont été perdus également du côté de leurs communautés de base, comme Ecclesia silentii ou Bokor. Une recherche d’adresses et de communication est lancée. Notre prochaine rencontre en mai 2019 devrait se tenir à Dresde afin d'y inviter des représentants de ces groupes. 

2. Concernant des rumeurs bien fondées selon lesquelles le Vatican publierait bientôt un document sur ce qu’il appelle « l'idéologie du genre » – et on devine que ce ne serait pas très bienveillant…. –, nous préparons une déclaration commune qui serait publiée en rapport avec le document romain. Hugo Castelli est déjà en contact avec le groupe de travail Gender Perspectives in Political and Democratic Process de la Conférence des OING du Conseil de l'Europe. La question touche évidemment aux droits humains, et le Conseil de l'Europe sera forcément invité à réagir.

3. On voudrait s’atteler aussi à un rapport sur la transparence et la responsabilité des diocèses et des paroisses de l'Église catholique en matière financière, en se basant sur leurs propres publications dans leurs pages web. C'est une initiative de l'ONG américaine Voices of the Faithful que We are Church Irlande est en train d'imiter, et le projet serait que d’autres pays travaillent dans ce même objectif. Raquel Mallavibarrena coordonnera cette initiative dans EN-RE avec le président de WAC-I, Colm Holmes.    

On a aussi évoqué la grande rencontre quinquennale européenne des communautés de base qui se tiendra à Rimini en septembre prochain. Pierre Collet (Belgique) y représentera EN-RE et ce serait très enrichissant si nous pouvions établir des relations plus habituelles avec ce réseau, à l’instar de ce que nous tentons de consolider avec We are Church et comme la décision en avait été prise en 2008. Voir le site www.en-re.eu/

Nous Sommes Église - International

 Après la rencontre annuelle de notre Réseau Européen Églises et Libertés, c’était au tour de We are Church de tenir sa rencontre bisannuelle. Plusieurs délégués de certains pays sont d’ailleurs les mêmes pour les deux réseaux.

Le Conseil de WAC-I a d’abord mené une réflexion sur les 5 années de pontificat de François. L'opinion générale est favorable, mais quelques réserves sont formulées concernant la gestion : la réforme trop lente de la Curie, les difficultés à contrecarrer la pédophilie du clergé, et surtout le manque de volonté pour une présence différente des femmes dans l’Église. Nous publions cette prise de position ci-dessous. Le Conseil a également publié un document important sur les 90 ans de Hans Kung, l'un des pères inspirateurs du mouvement, et a suggéré une déclaration pour les 50 ans de Humanae Vitae en juillet prochain. Il prendra une position négative à propos de la canonisation du pape Montini, car ces canonisations continuelles de papes reviennent à sanctifier la papauté, ce qui est une grave erreur théologique. La réunion a aussi été l’occasion de changer la présidence du Conseil, qui passe de l’allemande Sigrid Grabmeier à l’irlandais Colm Holmes. Voir le site   www.we-are-church.org/413


Forum Mondial du Peuple de Dieu

 

La troisième réunion était celle du Global Council Network (GCN), un groupe où  le Réseau Européen et WAC-I sont très impliqués puisqu’ils l’ont créé il y a une dizaine d’années et qu’ils ont organisé son premier Forum à Rome en 2015. Il s’agissait maintenant de finaliser la préparation du 2e Forum qui se tiendra du 15 au 18 novembre 2018 à Aparecida (Brésil). Il y a un groupe important de São Paulo, qui organise l'événement au niveau local et son délégué participait à notre réunion ; nos deux réseaux en sont les organisateurs internationaux, avec l’aide d'autres groupes sur le continent américain, en Asie, en Australie et en Afrique.

Cette année, Leonardo Boff et Ivone Gebara seront deux des principaux orateurs et on ne manquera évidemment pas d’y célébrer le 50e anniversaire de la Conférence de Medellin. Le thème retenu pour la rencontre est : "Renforcer l’autonomie des personnes dans l'Église et dans la société. L'Evangile mis au défi par la mondialisation : justice, paix, démocratie, environnement, spiritualité". La rencontre est ouverte les délégués des mouvements de tous les continents engagés pour la réforme de l'Eglise dans la perspective de la théologie de la libération ; on attend quelque 200 participants dont une quinzaine d’Européens.

La réunion se déroulera dans une situation très difficile pour le Brésil. En octobre, il y aura eu des élections et la gauche ne sera sans doute plus capable de contrer l’éviction de Lula, la crise économique et politique se profile, la violence contre les plus pauvres est à un niveau jamais atteint. Même l’Église officielle n’arrive plus à se faire entendre. Notre Forum devra s’atteler à connaître la situation brésilienne pour lui manifester notre solidarité. Mais aussi à chercher des voies communes sur la scène mondiale pour tous nos mouvements répandus dans le monde et qui se réclament toujours du Concile. On pense déjà à la rencontre suivante prévue pour 2021 : au Kenya ?  Voir le site : www.globalcouncilnetwork.org/145/  

Des nouvelles du suivi

D’une réunion à l’autre et tout au long de l’année, les délégués sont instamment priés de communiquer entre eux via un système de mailing-group parfois très actif, et qui permet non seulement de mettre au point une prise de position circonstancielle, mais aussi de tester l’évolution des mentalités, voire de provoquer quelques débats… C’est ainsi que la dernière question lancée en Autriche a permis de constater un état des positions des divers pays. L’idée de départ semblait toute simple, il s’agissait de soutenir la demande d’ouverture d’un nouveau concile qui serait celui de Vatican III… Bien sûr que tous nos groupes souhaitent que les réformes engagées aillent bien plus vite dans l’Église, et que d’autres changements sont attendus avec autant d’impatience. Mais à la réflexion, sommes-nous tous encore disposés à jouer ce jeu où seuls des évêques, mâles et célibataires, décident pour tout le monde ? Et quels évêques ? Quelle garantie qu’ils soient assez ‘ouverts’ sur un besoin de réformes ? Un concile peut-être, mais alors un concile du ‘Peuple de Dieu’, à parité hommes et femmes, clercs et laïcs, jeunes et vieux… ?  Et le résultat des discussions et de la consultation est sans appel : 5 pour et 10 contre ! La discussion reste ouverte…


Pierre Collet (Hors-les-murs)


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux