Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

Au revoir à Paul Trigalet (1934-2018)

Gisèle Vandercammen
Publié dans CEM n°120 (9/2018)

Une Cemo de Charleroi nous signale le décès de Paul. Nous pouvions déjà lire dans La Libre du 4 juin : "Charleroi a honoré son Abbé Pierre". Il s'agissait de Paul Trigalet, prêtre-ouvrier, né le 1er juin 1934 à Anderlues. Dès ses études secondaires et durant son séminaire, Paul allait à la rencontre des travailleurs et des plus démunis. Il a commencé dans un service paroissial à Jumet-Gohyssart, il y rencontrait des jeunes du milieu ouvrier et a obtenu de se libérer pour pouvoir entrer au travail. Il mettait la main à la pâte tant en jardinage que lorsqu'il y avait des réparations à effectuer aux habitations, par exemple pour aménager un lieu de vacances ou de rencontre pour les gens de la rue. Il a très vite vu les difficultés de logement et s'y est lancé avec ingéniosité et ténacité.

Il voulait que son action ne soit pas locale et individuelle  et surtout pas éphémère et ainsi il a mis en place des structures qui pourraient élargir et prolonger ses engagements pour les sans-abris, les habitants de cité ou de camping et cela l'entraînait à collaborer avec les pouvoirs politiques. Parmi ces structures, nous avons vu l'Agence Immobilière Sociale, Solidarités  Nouvelles, Comme chez nous et le Rebond, les Comités des Habitants de Cité. Il s'était assuré aussi des relais à Bruxelles et à Liège et n'hésitait pas à emmener l'un ou l'autre en France pour des rencontres. Le Droit au Logement (décent et accessible) a été obtenu, à sa grande satisfaction. Il mobilisait  autour de lui, pour empêcher des expulsions » Il participait à la Communauté de base en Monde Ouvrier de Charleroi et répondait aussi à l'appel des habitants de Jumet Heigne pour célébrer la Ste-Barbe ou d'autres événements.

Il y avait foule en la chapelle de Heigne lors de la célébration, corps absent, (Paul avait légué son corps à la science), même le bourgmestre y était. J’ai sous les yeux le feuillet distribué : Les corons – Chanson pour l’Auvergnat – Lolotte – Le temps des cerises !  Le choix des chants nous le situe dans la proximité, la simplicité et l’engagement : Après de tels départs, il nous faut réagir aussi voici la lecture qui était proposée :

« Etre fidèle à ceux qui sont morts, ce n’est pas s’enfermer dans la douleur. Il faut continuer de creuser son sillon, droit et profond. Comme ils l’auraient fait eux-mêmes. Comme on l’aurait fait avec eux, pour eux. Etre fidèle à ceux qui sont mort, c’est vivre comme ils auraient vécu. Et les faire vivre en nous. Et transmettre leur visage, leur voix, leur message, aux autres. A un fils, à un frère, ou à des inconnus, aux autres, quels qu’ils soient. Et la vie tronquée des disparus, alors germera sans fin. »  (Extrait de Martin Gray, Le livre de la vie)

Voici le témoignage de Monique Henrard :

Cher Paul, tu nous rassemble aujourd’hui, comme si souvent tu as rassemblé tant d’hommes et de femmes pour combattre la mort, pour crier la vie. Aujourd’hui, c’est aussi ce passage que nous célébrons ensemble, ici, maintenant, avec toi. Combien d’hommes et de femmes tu as entrainés dans ton sillage, les ouvrant, nous ouvrant au combat pour la vie, nous éveillant à notre conscience citoyenne. Grâce, entre autre au mouvement des prêtres ouvriers dont tu fus, et je ne peux m’empêcher ici d’évoquer Raymond Croquet, Roger Vanthournout, j’ai été interpellée et provoqué à prendre des options : engagement professionnel, lieu et style de vie ; puis comme volontaire au Rebond. Il y a de nombreuses années, ayant appris ton engagement au niveau des problèmes de logements, je t’ai demandé conseil au niveau éthique avant d’introduire la demande de location d’une habitation sociale pour notre communauté. C’était le 1er contact avec toi.
Qu’ils ont été riches nos partages de Vie et de Foi lors des célébrations de la communauté des religieuses en monde ouvrier à Charleroi. Ces rencontres ont nourri nos engagements sociétaux, leur donnant couleur d’Evangile. Paul tu as cru de toutes tes forces aux « ressources résiduelles » des humains les plus meurtris et cela, habité par le souffle de Jésus de Nazareth. Enraciné en lui, comme lui, tu t’es livré avec passion pour que les hommes et les femmes trouvent, retrouvent leur humanité, leur dignité, sous un toit un abrite bien sûr, mais aussi en suscitant toujours la participation de chacun à devenir acteur de sa croissance en humanité par des actions collectives.

Merci pour ton élan de cœur partagé, communiqué dans la simplicité, pour tes convictions, ta perspicacité. Nous savons combien est grand ton désir que ce travail continue. Nous entendons tes paroles : « Le combat pour lutter contre la précarité que nous avons entrepris sur le terrain doit se poursuivre. J’ai la conviction que notre manière de travailler a été bien utile et devrait pouvoir se prolonger dans l’intérêt de notre public si attachant qui mérite qu’on s’investisse pour le soutenir à s’en sortir ».
Pour ta Foi en l’homme qui t’a fait bouger, qui t’a rendu complice de son advenir ; pour ta Foi au changement engendré par la solidarité ; pour ta Foi au Dieu de Jésus Christ qui donne souffle et nous accompagne dans nos actions d’humanité, Cher Paul, un très grand merci. » 2 juin 2018.

Il y eut bien d’autres témoignages dont celui d’Achille Goethals, de l’association des Mineurs du Jumet Heigne : "Quand l'Association des mineurs de Jumet Heigne a demandé à Paul s'il voulait bien être notre aumônier, il accepté sans hésiter, car les mineurs, il les connaissait bien", rappelait Achille Goethals,. "Paul était aussi un marcheur infatigable, et durant des années, il a fait le tour de la Madeleine, cheminant avec les pèlerins. Au retour, au milieu des mineurs et des hiercheuses, il escortait la statue de Sainte Barbe pour la ramener en la chapelle de Notre Dame de Heigne, chapelle qu'il affectionnait beaucoup et chaque dimanche, lorsque sa santé le permettait, il venait assister à la messe. "

 ***


En accord avec la famille, les ASBL. Comme Chez Nous et Solidarité Nouvelle ont organisé un hommage citoyen à dans la salle du Conseil de l’Hôtel de ville pour l’occasion totalement comble. C’est avec émotion que Benoît Hossay, le coordinateur de Solidarité nouvelle s’y est exprimé :

 "C’était un homme extraordinaire qui était dévoué à la cause qui était toujours prêt à rendre service. C’était un grand homme évidemment et on perd quelqu’un d’important pour Charleroi mais pas que pour Charleroi. C’est pour l’ensemble de la région wallonne. Il a créé Solidarité Nouvelle mais l’appellation n’est apparue qu’en 1993. Avant cela, c’est à partir de son action à l’allée verte à Jumet, pour être précis, qu’il a donc commencé à mener son combat là pour le droit au logement plutôt d’abord avec les habitants du logement social. C’est ce qui a conduit son action tout au long de son parcours. C’était bien sûr le droit au logement mais c’était plus large que ça et plus transversal puisque c’était tout ce qui tournait autour de la lutte contre la pauvreté. C’était un personnage engagé que l’on croise peu en général et qui marque une région et tout le monde. Il était très attachant avec une sensibilité très forte et un sens de la négociation extraordinaire. C’était quelqu’un qui inspirait confiance et qui a porté un combat et une lutte tout au long de sa vie. Sa volonté a toujours été de donner la parole aux plus pauvres pour qu’ils puissent s’exprimer et dire ce qu’ils vivent de manière à tenter d’apporter des solutions et un changement social perpétuel."





Pour tous ceux et celles qui voudraient en savoir un peu plus, un livre est paru récemment contenant anecdotes et informations sur la vie de Paul. Si vous en souhaitez un exemplaire, merci de vous adresser à Solidarités Nouvelles, Mélissa Paquet : sn.paquet@yahoo.fr (10€).

Gisèle Vandercammen (Mouvement Chrétien pour la Paix)


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux