Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

Apocalypse

José Arregi
Cet article n'a pas été publié dans une de nos revues

Covid-19. Une véritable apocalypse, la plus grande jamais connue de l' Homo Sapiens en 300 000 ans d'histoire. Je dis "la plus grande", car nous n'avons jamais été aussi nombreux et parce qu'aucun phénomène n'a eu autant d'impact global et médiatique que ce virus submicroscopique, si petit qu'il ne se voit pas sous les microscopes.

Mais quand je dis «apocalypse», je ne l'entends pas au sens commun de cataclysme, mais au sens propre du terme grec : «révélation». L' apocalyptique est une dimension spirituelle et un genre littéraire qui étaient en vogue chez les juifs et les chrétiens à une époque violente et critique (4e siècle avant JC - 2e siècle après JC). Son meilleur représentant est le dernier livre de la Bible chrétienne appelé Apocalypse, Révélation, une œuvre fascinante d'un prophète chrétien mystique et subversif, écrivain génial, pendant la cruelle persécution de l'empereur Domitien, à la fin du premier siècle. Il ouvre les yeux et voit dans la tragédie des signes révélateurs de la libération. Et cela appelle à l'espérance, une espérance patiente et active, rebelle et pacifique.

Je regarde et j'ouvre les oreilles et, du fond de ce panorama de désolation, me parviennent les échos de trois messages : un général et deux particuliers.

L'Ange du Bien s'adresse à tous les habitants de la Terre, aux derniers d'abord, et il leur dit : Personne ne sait, pas même moi, ce que vous deviendrez, votre pays et toute l'humanité dans quelques mois. Rentrez en vous-mêmes et assumez, affrontez l'incertitude humblement et sereinement. Dans votre confinement, plus isolés et en communion plus profonde que jamais avec toute l'humanité, gardez votre calme, respirez en paix. Apprenez à être plus heureux avec moins. Et prenez soin de vous. Aussi fragiles que vous soyez, vous sentez, quoi qu'il arrive, les soins personnels et mutuels, le soin de la Terre, seule la sollicitude vous sauvera.

Et écoutez : "Le moment décisif est proche." Dans la pandémie se révèle le salut. Les mots le disent : virus, en latin, signifie «venin», et dans le venin se trouve l'antidote. Virus signifie également "jus". Vous pouvez transformer un jus toxique en un jus salutaire et savoureux de la vie, ou vous pouvez continuer à secréter et à répandre sur toute la planète vos propres venins - la peur, la cupidité, la compétition féroce, la précipitation croissante - beaucoup plus nocifs pour la planète, pour les plus pauvres d'abord et finalement pour tous. Vous pouvez tirer le pire et le meilleur du virus et de vous-mêmes. Ou bien votre espèce, si merveilleuse et contradictoire, s'effondrera complètement, victime de ses émotions destructrices, ou bien elle fera enfin, personnellement et collectivement, un grand saut spirituel vers une conscience profonde, universelle, écologique, et alors elle renaîtra. L'enjeu est entre vos mains, c'est disparaître ou renaître, dit à tous l'Ange de la Vie.

J'ouvre à nouveau les oreilles et j'écoute. Jésus, le juste condamné, le condamné vainqueur, le crucifié vivant, le Martyr, le Vrai Témoin de la Vie, il parle et il dit à ses «sept Églises», aux dirigeants en premier lieu : Annoncez le Jubilé universel du repos de toutes les créatures, la remise universelle des dettes et la communion des biens. Ne vous y trompez pas. Ni cette pandémie ni aucune autre ne dépend d'un Dieu suprême ou d'un méchant Satan. Annoncez l'espérance et appelez à la responsabilité, pas à la confession des péchés. Je ne me suis jamais soucié de la faute, mais de la guérison. N'organisez pas d'exorcismes ni de neuvaines à des saints ni à ma mère, votre mère Marie. Ne vous demandez pas "comment Dieu peut permettre cette pandémie et se taire", ne décrétez pas d'indulgences plénières ni n'implorez la miséricorde, comme s'il y avait un Dieu qui pourrait répondre à ces questions et accorder ou refuser la miséricorde à sa discrétion. La Source de la Miséricorde, l'Esprit de la Vie, la Flamme créatrice, habite vos entrailles, au fond de votre cœur, au plus profond de la réalité. Laissez germer et croître, brûler et parler, vivre et recréer une nouvelle humanité.

Je continue à regarder et j'entends. Les "quatre Vivants" - tous les vivants et le cosmos entier - crient aux puissants de la Terre : Repentez-vous, reconnaissez votre responsabilité et convertissez-vous pour le bien de tous et votre propre bien. Vous ne nous ferez pas croire qu'un virus est le problème le plus grave. Le problème majeur est votre ambition de pouvoir et de richesse. Regardez son signe terrible : 9 millions de personnes meurent de faim chaque année. Écoutez leur cri : vous possédez le remède et vous le gardez pour vous. Vous vaincrez le virus, mais vous ne vaincrez pas la Terre que vous êtes et que sont également les virus. Battez-vous contre vous-mêmes. Déposer les armes les plus meurtrières : la peur, la cupidité, le pouvoir. Arrêtez ce rythme de la vie asphyxiant au nom du développement. Conformez-vous à la justice, à l'appel de l'humanité et de la communauté des vivants. Votre vieille économie qui remonte au néolithique, de l'exploitation maximale et du profit privé, peu importe qui tombe, vous a tous conduits à l'abîme. C'est l'heure d'une nouvelle Genèse. L'heure de recommencer, de réinventer une autre économie du Bien Commun, solidaire, coopérative et écologique. L'heure d'implanter une nouvelle gouvernance mondiale juste, démocratique, tolérante et respectueuse des différences. Convertissez-vous et la communauté des humains et celle de tous les vivants vivront, et vous aussi vous vivrez. Ce n'est qu'ensemble que vous sauverez la vie, car elle est une. 

Je vois un nouveau ciel et une terre nouvelle, avec un grand arc-en-ciel. La voix de l'Esprit résonne du fond de la Terre et du cosmos infini : n'ayez pas peur. Tous les morts reposent en paix. Vivez en paix. Buvez gratuitement à la source de l'eau de la Vie. Voici que je fais toutes choses nouvelles. Que la Grâce et la Paix soient avec tous. Viens, Maranatha.

29 mars 2020


José Arregi - Espagne)

Notes :
Source : https://www.religiondigital.org/el_blog_de_jose_arregi/Coronavirus-Apocalipsis-Pandemia-Genesis_7_2217748214.html
traduction : Dominique Pontier


retourner dans l'article


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux