Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

L'Assemblée Générale de Pavés

Sylvie Kempgens
Publié dans Bulletin Pavés n°5 (12/2005)

 

Au cœur de la petite cité de Fosses-la-Ville, ce 8 octobre 2005, nous étions une bonne vingtaine, venus de toute la Belgique francophone, pour réfléchir au fonctionnement de notre réseau, et à ses possibilités d’élargissement. 

La réflexion menée depuis un an autour de la notion de réseau a mis en évi-dence la difficulté de ce type de structure : une structure de type hiérarchique est bien plus simple à gérer, et même à penser ! Toutefois, un réseau apporte, en interne, reconnaissance et enrichissement mutuels, issus de la rencontre entre les groupes, et en externe, efficacité et visibilité accrues. Comme suite à cette réflexion, le Conseil a décidé de présenter à l’Assemblée :

-         une liste d’objectifs communs, en lieu et place de la Charte qui posait des pré-requis à toute adhésion ;

-         une proposition d’évolution du règlement d’ordre intérieur (ROI), conçue dans une perspective à la fois d’élargissement du réseau, et d’allègement de son fonctionnement.

La philosophie qui sous-tend  les objectifs  est la suivante :

-         le nouveau texte propose un accord ouvert sur des objectifs clarifiés : des valeurs, dix engagements de vie, avec des projets d’actions, de visibilité, de publication, de dialogue ; 

-         pour mettre fin aux lancinants débats "Église ou société" et "dedans ou dehors", le texte proposé ne fait plus de distinction entre valeurs chrétiennes et humaines, ne nomme plus de circonstances, de revendi-cations ni d’événements précis, et se situe résolument dans une logique d’incarnation et de non-concurrence ;

-         dans un réseau, le respect de l’identité des groupes est primordial : ils ont et gardent leurs objectifs propres ; le réseau, quant à lui, propose des objectifs communs, limités.

Sur le plan du fonctionnement, il importe que le réseau ne soit pas trop lourd à porter : les modifications proposées tendent donc à réduire le nombre de réunions du Conseil à trois par an car au sein de nos groupes, nombreux sont ceux qui ont déjà beaucoup d’activités. En contrepartie, on assurera un Bureau "consistant", qui coordonne efficacement, et des groupes à tâches bien actifs : le comité de rédaction (dont la perspective est, à terme, une vraie revue commune, sur le modèle des Réseaux du Parvis), un site web vivant et une commission internationale pour les contacts avec l’étranger.

L’animateur passe la parole à l’Assemblée, qui ajoute simplement qu’une démarche plus volontariste vers les protestants serait souhaitable, et qu’un fonctionnement démocratique doit également prendre en compte l’aspect collectif et institutionnel de toute action dans la société. Elle se réjouit surtout de la participation de représentants du Réseau Résistances (Bruxelles), ce qui met fin à des années d’incompréhension, et de la réponse positive que le groupe Abrahame a apportée à l’invitation de rejoindre le réseau. 

Si les nouvelles propositions font donc l’unanimité, la question des différentes revues, qui mobilisent beaucoup d’énergies dispersées, est une fois de plus mise sur la table.  Les délégués qui constituent le Conseil en sont évidemment conscients, et ont mis en œuvre la formule actuelle de l’encart : celle-ci permet de sauvegarder la diversité et la spécificité des groupes existants, ainsi que leur gestion financière particulière.

Des participants encouragent à essayer aussi de faire paraître des articles dans la grande presse quotidienne (ne fût-ce qu’une fois par trimestre), et à confier des textes aux "toutes boîtes" publicitaires qui cherchent du contenu rédactionnel : dédaigner ce public ne serait pas cohérent avec notre engagement d’attention au plus faible ...

Les deux ateliers qui s’organisent ensuite proposent justement d’approfondir ce thème de la communication, ainsi que la question des activités à organiser en commun.


Organiser des activités en commun

 

Pour répondre à une demande clairement émise lors de la rencontre du mois d’avril autour de Jacques Gaillot, l’atelier propose l’objectif de rassembler nos forces chaque année pour un ou deux événements, et fait deux suggestions pour 2006 :

-         épauler le Mouvement Chrétien pour la Paix qui organise un pèlerinage interreligieux en Israël et Palestine en septembre 2006 : p. ex. participer à l’organisation d’un panel pour lancer l’initiative, puis assurer la diffusion de l’information (avant et après) ;

-         proposer une activité ‘alternative’ lors du congrès Bxl - Toussaint 2006.

 

Au sein de l’atelier, d’autres moyens sont aussi suggérés :

-         aller en délégation, sous l’étiquette PAVÉS, à des événements qui s’orga-nisent ici ou ailleurs (p.ex. Hommes et Femmes en Église à Paris) ;

-         proposer notre candidature au Conseil Interdiocésain des Laïcs, ou au moins offrir notre collaboration à sa commission Fois et Convictions ;

-         nous tenir au courant de ce qui se passe au Forum Social, trop peu médiatisé ;

-         donner un écho aux campagnes Vivre Ensemble, CNCD, …

Ces suggestions ne font toutefois pas l’unanimité, même si elles semblent importantes pour rendre plus visible notre souci de voir évoluer la société.

 

La communication dans le réseau (journal, site, …)

 

À ce qui a déjà été dit en plénière, l’atelier ajoute que :

-         plutôt que d’essayer de se faire publier dans la grande presse, il s’agit davantage d’être prêts à répondre à ses sollicitations : il nous faut nous former à passer dans les médias. Le travail du groupe "prise de paroles" doit se poursuivre ;

-         pour mettre sur pied un journal commun PAVÉS avec la participation des différents groupes, il faudra un comité de rédaction très démocratique, doté d’une charte, que chaque groupe y soit représenté, et que ses particularités soient respectées (les questions de financement, de gestion des fichiers d’adresses, et du projet en général, doivent être réfléchies avec tous les groupes concernés).

Avant un bon morceau de tarte de la région, l’Assemblée appose sa signature sur la pétition d’Entraide et Fraternité : « Un toit pour tous ».

Sylvie Kempgens (Communautés de Base)


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux