Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

liminaire

Pierre A. Collet
Cet article n'a pas été publié dans une de nos revues

La Libre Belgique de ce mardi publie intégralement le texte que nous avions préparé à propos des prochaines élections. Nous, ce sont des chrétiens engagés flamands et francophones, représentants de groupes et de réseaux « alternatifs » comme PAVÉS, plus particulièrement les communautés de base et le mouvement chrétien pour la paix, et comme les « chrétiens pour le socialisme » ou le « Basisbeweging », et quelques autres. Le débat autour de l’argumentation chrétienne de notre position ne faisait pas l’unanimité, certains l’estimant contraire à la dimension pluraliste de leur engagement. Mais ce n’est pas notre avis : nous sommes convaincus qu’il est possible d’être totalement respectueux du pluralisme où nous vivons et travaillons, de l’apprécier et de le défendre, tout en affirmant les motivations profondes de nos engagements. C’est pourquoi nous avons choisi de dire clairement notre référence à la Bible et à la théologie de la libération : il nous semble que les priorités de la solidarité et de la justice autant que celles du dialogue et de la recherche du compromis y sont telles qu’elles peuvent entraîner la conviction.

Difficile de ne pas évoquer le pèlerinage de Benoît XVI en Terre Sainte, le fameux voyage « à haut risque » que les médias attendaient pour quelque éventuelle nouvelle « faute de communication »… On s’est plu à en épingler l’une ou l’autre, mais finalement il n’y a pas eu de gros scandale… Sauf que, comme prévu, le pape a soigneusement évité de se rendre à Gaza. N’avait-il pas raison, pourtant, ce jeune chrétien de Gaza qui déclarait : « Le pape ne devait pas venir en Israël sans venir à Gaza » ? Certes, le pape a dit sa « profonde compassion » pour la population de Gaza dans le malheur et il a prié « pour que l’embargo soit levé ». Mais, de même qu’à Yad Vashem il ne désignait pas les bourreaux des juifs, il n’a pas plus désigné à Bethléem ceux qui imposent le blocus de Gaza ! C'est au gouvernement israélien que Benoît XVI devait adresser sa prière pour la levée du blocus de Gaza ; elle aurait été plus crédible. Sinon, à quoi ça sert de prier… ?

Pour prendre un peu de hauteur sur le drame de Gaza et l’élargir, et à la suite du dernier livre de Jean Ziegler sur « La haine de l’Occident », Jean-Marie Faux a publié une petite analyse qui doit nous interpeller : ce qu’il y a là-derrière n’est rien moins que la poursuite des systèmes d’expansion et de colonisation, des « identités meurtrières », d’une organisation économique mondiale d’inspiration libérale, etc.

Et puis nous apprécions beaucoup l’excellente petite chronique de Thérèse Huvelin sur le site de Jonas à propos de « la place » des femmes dans l’Eglise : 4 petites touches déjà, à retrouver à la rubrique « Articles publiés » dans la colonne de gauche du site des 'groupes-jonas'…


Pierre A. Collet (pavés)


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux