Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

liminaire

Pierre A. Collet
Cet article n'a pas été publié dans une de nos revues

L’ouverture manifestée par le Vatican à l’éventuelle intégration du clergé anglican n’est pas un événement périphérique ou circonstanciel... Du point de vue oecuménique, ce n’est évidemment pas le chemin qu’on attendrait dans la foulée de ce mouvement qui va bientôt fêter son centenaire et dans la fidélité à l’esprit de Vatican II. Ce n’est d’ailleurs pas le cardinal Kasper qui pilote les tractations, mais le cardinal Levada, de la Congrégation de la Foi... Le “retour” plutôt que le “dialogue”! Hans Küng est féroce. Bien sûr, des optimistes nous disent que c’est peut-être une étape qui permettra, à terme, de considérer comme naturelle la coexistence de prêtres mariés avec des prêtres célibataires. Mais cela existait déjà avec les prêtres catholiques mariés de rite oriental... Quelle différence? En outre, le clergé qui sera accueilli rompt la communion avec son Eglise-mère parce qu’il est opposé à l'ordination presbytérale des femmes et des homosexuels. Cela au moins est clair : on ne pourra pas dire que la démocratie et les droits humains sortent vainqueurs de l’opération...

Si on relie cette affaire au démarrage des discussions avec les traditionnalistes de la Fraternité St-Pie X, les intentions du Vatican se clarifient encore un peu mieux. Devinez donc dans ce contexte quel type de prêtre a la faveur de Rome...? Les temps sont durs pour les catholiques qui ont cru au “renouveau” de Vatican II...

Mais ne boudons pas les bonnes nouvelles : François Houtart a été choisi pour le Prix de l'Unesco pour la promotion de la tolérance et de la non-violence. Nous nous associons à tous ceux et celles qui admirent ses positions et son action, et son endurance. Merci François.

Et en pleine crise du lait, des voix de plus en plus nombreuses s'élèvent pour réclamer d'autres solutions que de nouvelles subventions ou aides disproportionnées : il s'agit bien de revoir la politique agricole pour permettre, entre autres, le développement des pays du sud. Avec les corollaires d'immigration que cela implique. Mais on dirait bien que nos femmes et hommes politiques ne sont plus capables de penser autrement qu'avec des sous... Des épiciers (sauf tout mon respect pour les vrais épiciers...).

Pierre A. Collet (pavés)


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux